KBZ : Le Réseau KOKIN France OutreMer

KBZ : Le Réseau KOKIN France OutreMer

le dernier Plan secret

17 appréciations
Hors-ligne
Dans la vie il y a des rencontres qui nous marquent, qu’onne peut oublier et qui peuvent avoir des conséquences irréversibles.
Cette rencontre que je livre aujourd’hui est arrivéedurant un séjour sur mon ile.
J’avais pris 2 semaines de congés afin de décompressermais surtout pour assister au mariage  d’une cousine que je n’avais plus vu depuisdes années.
Exceptionnellement, j’avais décidé d’aller à l’hôtel la1ere semaine afin de vraiment me reposer.
Arrivé à mon hôtel, après un bon bain de piscine et unbon diner, une envie de sex vient me perturber.
Une fois remonter dans ma chambre, je me décide àexplorer les quelques sites  de rencontre.
Pour me donner toutes les chances d’un bon choix, je meconnecte sur des sites sur mon ordinateur et sur mon smart phone.
Mes critères sont simples : un mec plutôt sportif,passif ou versatile ayant envie de sex sans complexes.
Rapidement, je reçois pas mal de réponse mais une réponseattire mon attention
« slt, je suis blk 1M90 80KG  sportif 24CM epaisse Vers. »
Je réponds
« Cool,je cherche du sex juste dusex ! »
Je reçois
« super moi aussi !je veux prendre mon piedpour ma dernière semaine ici »
Je reponds
« t vacancier ? si oui moiaussi ! »
Je reçois
« Oui en quelque sorte, je repars à la fin de lasemaine ! »
S’en suit une conservation des plus habituelles dans cegenre contexte où on passe en revue, les mensurations, les envies, les
fantasmes, les attentes etc
Apres plusieurs minutes, il m’invite à le rejoindre àune soirée qu’il  y avait pas loin de monhôtel.
Rendez vous pris, je me prépare en 5 min.
Apres avoir vérifié d’avoir bien enregistré son numéro,armé de deux préservatifs en poche, je me suis rendu à cette soirée.
Cette soirée était chez un particulier, une soiréeimprovisée visiblement ouverte au gay friendly.
A mon arrivée, l’ambiance était à son comble, je  me suis tout de suite mis à la recherche demon rendez-vous.
Mon regard se baladait dans tout le salon de la maisontransformé en piste de danse.
Apres quelques minutes, mes yeux sont arrêtés  par un regard.
Ce regard ténébreux, envoutant qui appartient à un beaublack, visage avec des traits fins mais virils, sa bouche légèrement pulpeuse, laissait
paraitre un sourire digne des publicités pour dentifrice.
Son style d’acteur américain ( genre Taye DIGGS) avecde belles locks me laissait sans voix, son tee-shirt blanc col V soulignait ses
bras et ses pectoraux bien dessinés, son jeans noir épousait parfaitement ses
belles cuisses et montrait un belle courbe signalant que derrière la braguette
,une belle bête sommeillait.
Nos regards était connecté, ni l’un ni l’autre ne décrochait,moi j’étais debout immobile face à cette apollon qui ,lui, avançait vers moi
lentement, d’un par sûr que le petit zouk qui passait rendait terriblement
sexy.
Arrivé face à moi, il a continué à s’avancer et s’est arrêtéà moins de 2 centimètres de moi, nos bouches s’effleuraient presque, ses yeux
n’avaient pas lâchés les miens.
Les yeux dans les yeux il m’a dit :
« C’est toi donc! »
Moi
« je pense que oui !comme je devine que ctoi »
Lui
« on s’est reconnu, c’est un bon début »
Ses bras ont entouré mes hanches puis ses deux mainsont glissé jusqu'à mes omoplates, puis son corps s’est collé au mien, yeux dans
les yeux, nos corps se sont mis au rythme de la musique.
Dès la fin du morceau, il m’a chuchoté doucement àl’oreille :
« Emmène-moi loin d’ici ! »
Il m’a pris la main, puis on s’est dirigé a l’extérieurdans un petit jardin ou un petit carbet à l’écart des regards nous attendait.
Sous le carbet, ses bras m’ont plaqué à lui et cettefois nos bouches se sont trouvées ,un long baiser s’en ait suivi.
Apres ce 1er baiser, on a décidé de partir, directionma chambre.
Sur la route, seul dans ma voiture, un œil dans le rétroviseurpour vérifier qu’il me suit bien, l’excitation était au max ,tout en bandant
j’imaginais déjà notre corps à corps.
Arrivé Dans ma chambre, il regarda autour de lui ets’est assis sur le lit, retira ses chaussures, ses chaussette.
Moi j’ai fermé la porte apres avoir mis la pancarte« ne pas déranger » à la poignée ,alors que je bloquais la porte,
j’ai senti une présence derrière moi.
Il m’a plaqué sur la porte et écarté mes bras tel unpolicier arrêtant un voleur, ses mains tenaient mes poignets ,son souffle
caressait mon cou puis mes oreilles ,puis sa langue a effleuré le lobe de mon oreille, je sentais ses pectorauxplaqués à mon dos et son sex dur sur mes fesses.
Il m’a brusquement retourné et embrassé fougueusement,il a retiré mon tee-shirt puis m’a enlacé puis porté jusqu’au lit tout en
m’embrassant.
Moi Allongé sur le dos, lui au dessus de moi, il m’embrassaitencore et encore puis il est descendu à mon cou ,puis à mes tetons qu’il a
commencé à lécher et mordiller, sa langue semblait dessiner chaque détail de
mon buste.
Ma main le caressait doucement, mes doigts avaitexploré chaque parcelle de son buste, son tee-shirt n’avait pas menti, des
pecto dessinés ,des abdos comme taillé dans la pierre, tout cela mis en valeur
par un taille fine si bien que vu de dos son buste faisait un V, des fesses
rondes et bombées venaient dans le prolongement de ce buste presque parfait.
Mes mains n’avaient pas résisté au fait de se glisserdans son boxer, et mon majeur avait déjà parcouru la raie de ses fesses avant
de  s’y plongé lentement.
L’excitation montante, mon  coté bestial a pris le dessus, j’aibrusquement fait basculer nos corps pour à mon tour me retrouver au dessus de
lui.
J’ai retiré son tee-shirt et enchainé avec son jeans, sonboxer n’avait pu contenir son sex déjà bien dur.
Ma bouche et ma langue ont parcouru son cou, ses gémissementsme disait de continuer, rapidement ma langue est descendue jusqu’à son ses
tetons ,son corps tremblait à chaque effleurement de ma langue.Ma bouche a
continué son cheminement jusqu'à ses abdos,son nombril,ma langue a pris le temps
de parcourir les jolis creux dessiner par son corps.
Apres quelques minutes, ma bouche et son sex se sontrapprochés ,j’ai embrassé les moindre centimètre de cette énorme bête ,arrivé à
ses testicules ma langue a pris le relai puis est remontée jusqu'à son gland en
a fait le tour, ma bouche ouverte au max j’ai englouti cette bite.
Sa bite remplissait parfaitement ma bouche, malgré mesefforts je n’ai pas réussi à la prendre de toutes sa longueur mais elle
glissait bien, son corps, ses gémissement, ses mains caressant virilement ma tête
semblaient me dire « encore ».
Apres quelques minute je suis remonté à sa bouche pourun baiser fougueux, puis je l’ai regarder, yeux dans les yeux ,il m’a sourit
puis ma bouche est redescendu jusqu'à sous ses testicules ;ses jambes
ecartées, ma langue s’est appliquée au milieu de ses fesses.
Tout en douceur ,j’ai commencé à le lécher ,puis jesuis aller de plus en plus en profondeur ,puis mes doigt ont accompagné ma
langue ,ses gémissement étaient de plus en plus intense, une mains accroché au
lit l’autre plaqué sur ma tête, il a laissé échapper  des « c’est bon bébé,c’est tropbon !hummm ! »
Il n’arrivait plus à contenir son excitation, d’uncoup, il m’a fait remonter ,m’a embrassé virilement ,ses deux mains ont glisser
dans mon boxer afin d’accrocher mes fesses puis il m’a retourner retirer violement
mon boxer puis a regardé ma bite, a caressé son visage avec  puis m’a regardé, sans me lâcher du regard ill’a englouti lentement de toute sa longueur ,puis est remonté lentement pour accélérer
de plus en plus, pendant se mouvement je sentais sa langue me caresser le
gland.
Il faisait ça trop bien, je sentais l’excitation monterd’un cran, mes main n’ont pu s’empêcher de tenir sa tête et guider son
mouvement, de temps en temps je les appuyaient pour qu’il puisse garder ma bite
profondément dans sa bouche.
Au bout d’un moment il est remonté m’a embrassé puis amis ses fesses au niveau de ma bouche.
Nous sommes parti dans un super 69 rythmé par nosgémissements de plaisir ,ma bite dans sa bouche, ma langue dans ses fesses, nos
corps tremblaient et transpiraient de plaisir.
Le moment était venu monter encore dans l’échelle desplaisirs, il a pris un préservatif, l’a enfilé sur mon sex avec sa bouche puis
placer face a moi, il s’est assis doucement dessus.
En me chevauchant ,une de ses main caressait mon corps,l’autre le sien, je sentait sa chaleur de plus en plus intense.
On a enchainé les positions, de lui de dos mechevauchant, à lui sur le ventre moi au dessus, en passant par lui les jambes
en grand écart, le plaisir était omniprésent ,le voyant mordre régulièrement  l’oreiller ou accrocher le lit ou mes fesses,je savais qu’il prenait son pied comme moi.
Apres bien 2h de sex, on a pris une petit pause, aucunde nous n’avait jouit.
Nous sommes allés prendre une douche, avant deretourner dans la chambre.
Il y avait un grand miroir face au lit, il s’est mis aregarder son reflet, puis m’a jeté un regard et m’a dit
« je veux que tu me prennes face au miroir ! »
Je n’ai pas hésité et nous somme reparti dans une séancede sex endiablé face au miroir ,lui de face moi derrière, on pouvait admirer
chacun des mouvements l’un de l’autre.
Un main accrocher à moi, l’autre branlant son sex, moimes deux mains sur ses hanche ,ma bouche mordant son coup, s’accélérait le mouvement,
je sentais mon sex de plus en plus serré en lui, son corps se contracter de
plus en plus, ses gémissements etaient de plus en plus intenses ,sa main me
serrait de plus en plus,la main branlant son sex  allait de plus en plus vite.
Quelques minutes après ,il a jouit en poussant un gémissementpuissant ,le sperme a giclé sur le miroir ,alors que j’allais me retirer ,il
m’a dit
« Attends ! s’il te plait reste !j’aimela sentir en moi »
Je suis resté, puis il s’est retiré puis s’estagenouillé devant moi, a retiré mon préservatif puis a recommencé à me sucer
tout en me regardant droit dans les yeux, ses mains me pinçant les tetons puis
m’a dit « je veux tout sentir sur moi ! » puis a recommencé à me
sucer de manière plus intense et plus accélérée.
Au bout de quelques minutes, un doux frisson m’a envahit,alors que je commençais a jouir, il a dirigé mon sex sur ses pectoraux, tout
mon sperme a coulé le long de son corps qu’il caressait doucement et
sensuellement.
Cette magnifique séance de sex terminée nous noussommes douchés ensemble encore une fois, chacun a savonné l’autre tout ça
entrecoupé de baisers intenses et de caresses.
Nous avons pris le soin d’effacer les quelques trace denos ébats  sur le miroir puis nous sommesallés nous coucher.
Il s’est blotti dans mes bras, sa tête sur mon torse,nous avons discutés.
Il s’appelait Willy, était bi, chef d’entreprise, ilvivait en guyane avec sa copine avec qui il était en couple depuis longtemps, venu
en vacance ,il était libre ce week-end là car elle était  parti pour une grande viré entre copine et luiavait donné carte blanche pour s’amuser seul avant leur départ 5 jours après.
Nous nous sommes endormis dans les bras l’un de l’autre.
A mon réveil il avait disparu, il m’avait laissé unpetit mot dans la salle de bain écrit
« Désolé bébé, j’ai du partir comme unvoleur !  je n’ai pas voulu teréveiller !merci pour cette nuit magique !je t’appelle dans la
journée. Kiss »
Durant la matinée, je n’arrêtais pas de penser à cetteformidable nuit, j’avais hâte de le revoir.
Vers midi j’ai reçu son appel, on s’est fixé rendezvous dans l’après midi.
Quand il est revenu, nous n’avons pas beaucoup parlé, nousavons refait l’amour dans la salle de bain, puis sur la moquette.
Jusqu’au jour de son depart, il venait tous les aprèsmidi à mon hôtel pour au moins 2h de sex intense.
Le jour de son depart, il était passé plus tôt qued’habitude, cette fois là nous avons fait l’amour de manière particulière.
Dès son arrivée, il m’avait dit « aujourd’hui, jeveux que tu me fasses mal, pas de douceur, défonce moi ! ».
Je m’étais pas fait prier, pas de préliminaires, jel’avais pris presqu’à sec ,malgré ses cris de douleurs mes coups de rein était violent
et profond ,je les accompagnais de quelques tapes sèches et fortes sur ses
fesses.
Cette fois notre partie de sex avait duré moinslongtemps car il avait jouit assez vite, comme d’habitude il m’ a sucé pour que
je jouisse mais à  ma grande surprise ,ila avaler mon sperme.
 A la fin, il m’aembrassé et m’a dit « je voulais repartir avec le gout de toi en
moi ! »
Cette fois ci je suis resté sur mon lit pendant qu’ilse douchait, après sa douche, il s’est rhabillé, s’est approché de moi, m’a
embrassé  puis m’a dit
« Merci ! je t’oublierais pas !toi aussine m’oublie pas ! »
Il m’a donné un dernier baiser puis est parti.
Les jours suivants je n’ai pas arrêté de penser à cetterencontre et à tous nos moments érotiques bien que je me disait que c’était
fini, je ne pouvais pas m’empêcher d’espérer le revoir ou même de m’imaginer ce
que ça pourrait donner si il était rester, si il n’était pas en couple.
Les jours sont passés alors que je me préparais pour lemariage de ma cousine j’ai reçu un sms
« une douce pensée pour toi, l’homme qui a marquéma vie !merci pour ces moments inoubliables !dommage que nos chemins
ne se soient pas croisés avant !la vie est parfois mal faite mais
c’est ainsi !adieu bébé !kiss » c’était  lui.
Ce message surprenant, perturbant m’a presque anéantie.
Déprimé je me suis recouché en me disant que je me réveilleraispour aller à la réception l’après midi.
3H plus tard je mes suis réveillé complètement déphasé,après avoir repris mes esprits j’ai tenté de l’appeler mais je suis tombé sur
sa messagerie directement et sa messagerie étant pleine il m’était impossible
de laisser un message.
  Résigné, commeprévu je me suis rendu au mariage de ma cousine afin de me changer les idées.
En roulant, vers le lieu de réception, je me disais quece mec avait réussi à me toucher mais que cette histoire était terminée et que
c’était mieux ainsi.
Arrivé au lieu de réception, j’ai pris une petiteminute afin de me reprendre un peu et afficher mon plus beau sourire  et masqué mon petit mal être !
A mon arrivée toutes la famille était là et  l’ambiance était bonne, après avoir passé lescousins, les tantes de l’entrée je suis arrivé au lieu où les invité étaient
accueillis par les mariés.
Une serveuse n tout en me donnant une coupe dechampagne m’a dirigé vers ma cousine, la mariée.
Dés qu’elle m’a vu, ma cousine m’a sauté dans les bras :
Moi : « félicitations cousine ,je suis vraiment content pour toi »
Ma cousine « merci, ça fait trop plaisir de tevoir après toutes ses années ! »
Moi  « moi aussi ! »
Tout en me parlant elle m’a tenu par la main pour me présenterà son mari qui dansait avec une de nos tantes
Ma cousine ; « Voila je te présente mon mari,Davy ! »
Quand son mari s’est tourné, je me senti faible d’uncoup, j’étais choqué ,j’avais l’impression que le ciel me tombait sur la tête.
C’était Willy, mon willy avec qui j’avais passépresqu’une semaine de folie.
Lui aussi semblait surpris ,limite blême  et sans voix.
Apres quelques secondes de silence, il m’a serrer lamain et m’a dit avec un sourire crispé
« Enchanté ! »
Moi :« moi de même ! »
Ma cousine : « quoi ? vous vousconnaissez ? »
Lui «  non ! je ne crois pas »
Moi « non !j’ai juste été surpris car ilressemble beaucoup à un vieil ami qui s’appelle willy, c’est pour
ça ! »
Ma cousine  rigolant :« ah ok ! ben nonc’est davy mon magnifique mari ! »
On a tous rigolé puis ma cousine est partie récupérerdes coupes de champagne afin de trinquer avec moi.
Lui :« qu’est-ce que tu fais là ! »
Moi : « ben c’est ma cousine comme tu levois »
Lui ;« putain c’est paspossible ! »
Moi ; « rassure toi je suis aussi mal àl’aise que toi et aussi surpris que toi,….. willy ! »
Lui :« moi c’est davy, oublie willy »
Notre conversation a été  stoppée par le retour de ma cousine, aprèsavoir trinqué j’ai rejoint des cousins sur la piste de danse.
Durant toute la soirée, nos regards se sont croisés,j’étais partagé entre la colère et l’envie de lui refaire l’amour dans le 1ercoin trouvé .
Le lendemain j’ai essayé de l’appeler mais le numéron’était plus attribué.
Je suis reparti sans revoir ni ma cousine, ni son mari.
Aux dernières nouvelles, ils vivent en Guyane, sont trèsheureux, ma cousine et  lui ont eu unbébé.
Ironie du sort j’ai reçu une invitation pour le baptêmeprévu en juillet prochain en Guyane.lol
 

19 appréciations
Hors-ligne
Belle histoire...

Au moins tu lui as fait un enterrement de vie de garçon sur 5 jours...

Heureusemnt que tu ne vois pas souvent ta cousine tu aurais eu un peu de peine pour elle non ?

En tout cas ça me donne une idée de porno autobiographique "j'ai fait l'amour au mari de ma cousine" tu veux le role principal lool mdr...

31 appréciations
Hors-ligne
Bonjour B&B, et tous les kbzboyz. J'ai beaucoup aimé ton histoire, et toute l'intensité qui s'en dégage. Toutefois,  il y a Qqc qui me dérange dans ce récit. Je m'explique...  Avant internet,  les statistiques disaient que chaque personne est à 3 personnes de pouvoir rencontrer n'importe qui. Par exemple il suffirait que je connaisse qq1 qui fréquente hollande, un journaliste par exemple et je pourrais rencontrer Barack Obama.  Cette théorie n'est pas vérifiable à tous les coups.  Ce qui est sur, c'est que avec intérnet, on n'est plus qu'a une personne de rencontrer n'importe qui. Par exemple,  mon copain je l'ai rencontré sur netlog car Gt dans la liste d'amis de son ex. Tout ça pour dire quoi? Que qq1 des proches ou de la famille de ta cousine pourrait très bien se retrouver sur ce blog et reconnaître la personne que tu décris avec autant de détails et de précisions. Prenom-mensurations-look-origine...Et peut-être lui porter préjudice, s'il tient à garder cette face de sa vie secrète. On disait déjà "le monde est petit ", avec le net il est devenu minuscule et sans frontières. Loin de moi l'envie de te fâcher, et désolé de jeter ce regard un peu "négatif" sur cette belle histoire, mais je dis juste, attention à ce qu'on écrit sur le net aujourd'hui,  car une fois mis à la disposition de tout le monde, on n'a plus de maîtrise sur l'exploitation qui peut en être faite si cela devait tomber entre des mains malveillantes. Big up à toi. 
Black-alain

1 appréciations
Hors-ligne
c'est une belle histoire et tu peux en faire un film ou un roman!

17 appréciations
Hors-ligne
merci à tous pour ces messages!Rassure toi black-alain, les histoires que j'ecris ici son inspirée d'un vécu de moi ou d'ami mais je prend bien soin de modifier certain détail tant physique que nominatif par exemple Willy et Davy sont des prénoms inventé et certain de passage sont tirés purement de mon imagination!bref merci tout de même pour cette critique legitime et amicale!

31 appréciations
Hors-ligne
Coucou B&B. Heureux d'apprendre ces détails. Et content que tu le prennes ainsi.  amicalement.   Black-Kalin.
Black-alain

19 appréciations
Hors-ligne
Ouais en gros on se fait un peu arnaqué... on trouve ça trop émouvant on prie qu'il nous arrive la même... et au final c'est beaucoup de blabla... Ben je pense qu'il y a des choses qu'il vaut mieux ne pas dire...

32 appréciations
Hors-ligne
Bonjour a tous, Je rejoins blackalain sur ces dires (certains détails se précisent). Car je viens de reconnaitre un de mes cousins sur KBZ, alors que je ne pensais pas qu'il était du milieu. Mais belle histoire, J'aimerais un jour prendre un pied comme ça, un vécu non prémédité.
EN COUPLE

Bonsoir B&B ,Belle histoire,svp j'aimerais bien connaître la suite ....,est ce que tu as honoré l'invitation ,ou si vous vous êtes revus merci. Merci à KBZ d'avoir créér ce site par que pour les photos ou films mais en lisant les histoires et les forums on apprend énormément. BIG FORCE ET COURAGE À VOUS

2 appréciations
Hors-ligne
salut B&B tres belle histoire sa devait ce passer comme sa, c etais juste une semaine inoubliable mais si vous avez continué dans la discrétion  tant mieux
kikiyo

36 appréciations
Hors-ligne
C'est une belle histoire dommage qu'elle ait pris fin si vite. Ca te marquera toute ta vie, car elle est romantique
Shak

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4217 autres membres