KBZ : Le Réseau KOKIN France OutreMer

KBZ : Le Réseau KOKIN France OutreMer

Alléluia!

1 appréciations
Hors-ligne
C’était un dimanche comme tous les autres, pendant le culte je vois un nouvel arrivant. Nous sommes de confession des témoins de Jéhovah et je vois cette homme seul arrivé et s’assoir dans les bancs de l’église.
Il s’appelle Rosan… C’est un trentenaire (maintenant 36 ans), un nègre, mince, mais avec un corps sexy qui sent le travail, parce que monsieur est dans le secteur du bâtiment. Moi qui est pédé comme pas possible, je matte ce mec pendant tout le sermon du pasteur, je ne sais pas pourquoi, mais un petit coup de cœur en le regardant.

Ce garçon venu de nulle part, s’avérait être venu vraiment seul, pourquoi ? Parce que je le voyais venir durant au moins 1 mois entier venir dans notre église. Donc ce n’est pas un visiteur. Alors un dimanche, le pasteur annonce que monsieur Rosan allait devenir membre permanant dans notre section. Je me dis « Atan ti bwen, a pa sa mèm ? », comme un con, je dis ça fort et tout le monde m’a entendu, quoi… Bref, ce n’était pas un refus de l’accueillir, juste le fais que je me disais un mec qui me plait, vient comme par hasard se poser où je suis.
Il n’a pas d’enfants, ni de femmes sous la main, en plus ? Et ben qu’est-ce qu’on pourrait se dire, parce que les hommes de cette âges, dans ma religion sont déjà plus où moins mariés ou au mieux fiancés. Tout le monde fait connaissance avec lui, pour qu’il ne sente pas dépaysé, par son transfert d’église. Parce qu’il avait eu des différents avec d’autres paroissiens.

Roro, s’est proposé dans la prise en charge de la jeunesse, en collaboration avec une autre animatrice. Avec la responsabilité qu’il a prise, il voulait faire de son mieux pour être reconnu. Et comment il allait s’y prendre ? Et bien avec des activités manuelles, sportive, car il fait de temps en temps du cyclisme.

Nous étions à 10 jeunes à cette époque, dont 3 garçons. Donc plus facile pour lui de s’occuper de nous dans les activités qu’il voulait nous faire faire. Un jour les 3 jeunes garçons de l’atelier ne sont pas venus, parce qu’ils sont frères et jumeaux de surcroit, et l’autre c’était un cousin à mo, je ne sais pas pourquoi, peut être malade… Alors lui et moi, nous nous sommes retrouvés seul. Pendant toute notre activité, je vous jure que je bandai grave grave grave, dans mon pantalon, ce jour là je n’avais pas mis de boxers, parce qu’ils étaient tous sale, donc imagine la pression que cela peut avoir.

Dans ma tête, je m’étais déjà imaginé le violé sur place… Seigneur !!! Des semaines passées, je commençai à me dire, qu’il fallait que j’arrête de voir se mec, il me plaisait trop, j’avais même déjà arrêté mes plans par-ci/par-là, comme il me le donnait trop bien. Son feeling au top pour moi, donc je n’avais plus envie de papillonner quoi ! Mais ma mère est partie pour 2 week-end, je restai seul chez moi et n’allant pas au atelier. Donc Rosan, est venu me rendre visite.

J’entendis une voix, demandé « s’il y avait du monde », je répondis « oui ». Je le fis entrer, il me demande pourquoi, je ne venais plus, surtout qu’il me disait que je semblais perturber et qu’il avait l’impression que je ne l’appréciais pas. Je ne sais ce qui m’a pris, mais j’ai commencé à prendre sa main et lui dire « je te veux ». Il a retiré sa main et il est partit de chez moi !

Les dimanches à se voir était de plus en plus pénible. Je me disais « pourquoi, j’ai dis ça ? », mais au fond de moi-même, j’étais fière d’avoir dévoilé mes sentiments.

Plusieurs semaines sont passées, je reçois un coup de fil anonyme, très tardivement dans la nuit, mais j’y réponds quand-même. J’entends une voix me dire « c’est moi », moi je ne comprends pas et lui demande de me dire son identité. Et lui me dit « tu sais très bien ti mal », tout de suite je percute. Il me dit qu’il veut me rencontrer ce soir même, moi-même je suis pris de cours, parce que je comptais déjà me coucher. Mais l’envie de savoir pourquoi il voulait comme par hasard, maintenant me voir, m’a poussé à faire le mur !

Il vient me chercher avec sa voiture de travail, genre une Renault Kangoo. Je rentre, on va se poser dans un champ de canne. On discute et il me dit qu’il réfléchissait, qu’il priait, pour savoir s’il devait s’éloigner de moi ect… Je lui demande pourquoi. Et il me dit que depuis le jour ou je lui ai dit que je le voulais, ça lui a fait naître des sentiments, parce qu’un jeune comme moi, ne pouvait s’intéresser à lui. Je lui demande si une fille de mon âge, voulait de lui, est-ce que cela aurait changé les donnes, il me dit que non, parce qu’il est macomè comme moi.

Je prends les devant pour l’embrasser ! Il répond à mon baiser !!! Et commence à devenir le maître de la situation. On était en période de carême, donc la chaleur externe comme interne, commençait à monté et même nous étouffer, mais ce n’était pas grave. On s’est mis tout nu, on se regarde plein d’admiration, ne sachant pas quoi faire, parce qu’on se disait, si c’était une bonne idée de poursuivre.

Je lui demande s’il avait des préservatifs ect… il me dit que oui, il a tout prévu. Je ne sais pas pourquoi, un moment j’étai choqué, je me disais « attend, je vais me faire juste enculer ? ». Mais il me rassure, en me disant qu’il ne veut pas de moi, juste un soir, parce que cela serait dure pour lui de savoir que j’ai des sentiments et que lui aussi en éprouve pour moi et qu’on ne fasse rien.

Il commence à me sucer, même pas 2 minutes, je voulais déjà jouir un torrent, faut dire que je m’étais masturbé depuis 2 jours. Mais faisait des pauses, pour me donner plus de plaisir. A mon tour, je l’ai sucé, mais lui malgré son corps fin, mais sportif, je n’aurai pas pensé qu’il aurait un calibre comme ça, je me disais mais « putain, ça va me détruire ? », parce qu’il fallait assumer de prendre un gros kiki dans ma bouche, mon cul !

Mais il ne me forçait pas à tout prendre, parce que je n’y arrivais pas … Mais au moment de me pénétrer, c’est entré presque tout seul, parce que j’étais détendu et en total confiance ! Plusieurs positions ont été expérimenté, mais ma préférée, c’est celle quand le passif est sur le dos et on se voit lui et moi en face à face. Sans bruits, ni gémissements particulier, on fait l’amour avec puissance. Il se retient plusieurs fois avant de jouir, parce que j’étais quand-même « bonne » ! Et je commençai à lui dire de me donner des coups de reins plus conséquents pour le sentir en moi.

Mais au bout d’un moment, quand c’est trop hard, il est impossible de ne pas se lâcher. Il jouit d’un force en moi, que j’ai senti la pression, alors qu’il y avait un préservatif et en plus il a fait un cri tellement fort, que j’en ai rigolé.

Après avoir terminé notre petite affaire, on discute sur ce qu’on ferait par la suite. On se met tout de suite en couple, on passe quelques mois tranquilles et paisibles. On fait des sorties ect… On a même fait un voyage à Marie-Galante en amoureux. Mais toujours en cachète et discrétion des plus extrême. Mais malgré tout on se fait prendre, par une tante à moi qui va le dire à ma mère, qui va le dire au pasteur.

Nous qui n’étions pas au courant qu’on s’est fait prendre la main dans le sac, on va à l’église chacun de notre côté. Et le pasteur ne commence pas son sermon comme d’habitude et annonce qu’il y a une abomination au sein du royaume. Moi, je ne sais pas pourquoi, je commence à avoir une pression. Et le pasteur évoque nos deux noms et ce qu’on a fait. Je n’ai même pas laissé finir le mec dire ses affaires, que je me suis enfui et rentré chez moi. Après le sermon ma mère vient, ma tante et le pasteur viennent à la maison me parler, me dire qu’il fallait que je guérisse de mes péchés, moi bien sûr que je dis « non ». Et ma mère fou un calotte si fort, que j’en ai eu mal et presque versé ma petite larme.

Pour Rosan, on l’a chassé de l’église… Et je n’ai pas eu de nouvelles de lui pendant des jours. Je l’appelai pendant mes journées et nuits entières à dépenser mon forfait téléphonique minable ! Je commençai à me dire, qu’il m’avait abandonné et que le fait qu’il avait changé d’église précédemment n’était pas la cause antérieurement ? Je n’ai plus insisté pour l’appeler.

Des jours passèrent, j’étai détruit, dévasté par ce qu’il m’arrivait, j’étai pointé du doigt de tous, je ne pouvais plus faire un pas dans mon quartier, dans mon lycée, chez moi !!! Un jour, ma mère ainsi que ma tante vienne m’emmener dans un séminaire de purification, j’ai essayé de m’y intéresser, mais au bout du compte j’étais dégouté et je dis à ma mère que je ne voulais plus y participer.

Je suis le fils unique de ma mère… Donc le fait que ma vie se termine comme ça, ne lui faisait pas plaisir.
Je reçois un appel inespéré de Roro, qui me dit qu’il veut me voir. Je commence à lâcher ma colère sur lui, sur le fait qu’il m’a abandonné comme une merde. Je savais ou il habitait, mais je n’ai pas osé m’y rendre, pour me faire rejeter. Il encaisse tout ce que j’ai à lui dire. Et redemande une rencontre. J’accepte bien sûr, comme je suis amoureux de lui. On se voit chez lui, on parle et me dit qu’il a fait le point avec lui-même et est sûr et certain qu’il veut faire un bout de chemin avec moi. Je lui dis que moi aussi. Mais de lui laisser le temps d’arranger ses affaires.

Mon cousin me rend une visite, ce qui est très rare !!! Et m’accable en me disant d’arrêter de faire souffrir ma mère et faire honte à Dieu. Moi qui n’avais pas de combine avec lui, je lui demande de se casser. Il est mon ainé de 3 ans, me donne une calotte, je lui rends. On Commence à se battre, je le fait mal au bras gauche, je ne sais pas comment j’ai fait pour l’a fracturé. Le mec va se plaindre à sa mère, en disant des mensonges, sur le fait qu’il est venu me parler tranquille et que moi, je suis venu l’attaquer comme un sauvage.

Je commence à avoir des paroles de ma mère, bien évidement ma tante débarque et mon oncle et le reste de la famille, tous témoin de Jéhovah. Bref, il en était temps pour moi de faire un choix.

J’ai pris mes affaires les plus importantes et je me suis rendu chez Rosan et lui demande de faire un choix pour vivre avec moi. Il n’était pas prêt, mais accepte. Ma famille est venu me chercher chez lui et me demande de faire un choix, soit je me fais « soigner » de mon péché, soit je perds tout contact avec eux y compris ma maman et je pourrirai en enfer. J’ai choisi l’enfer !!!

Aujourd’hui, je vis avec mon mec, sans nouvelles de ma famille depuis 2 ans. J’ai galéré pour avoir mes papiers, obtenir mon baccalauréat, mon permis de conduire, mais j’ai le soutient de celui que j’aime. On vit heureux sans trop se cacher. Je fais prières tout les jours, pour que je puisse reprendre contact avec ma famille.

Mais au final je remercie Dieu pour tous ses biens faits !

Dernière modification le 23-03-2014 à 16:35:04
ALEA JACTA EST!

66 appréciations
Hors-ligne
wow, kel courage mec
si je pouvais tombé sur un mec fort comme toi
merci pour ce témoignage bouleversant
KBZ - LE RESEAU KOKIN OUTREMER

91 appréciations
Hors-ligne
C'est vrai! et de + c'est le triomphe de l'amour! car c'est bien équilibré 50/50 des 2 cotés! et c'est de la qu'ils puisent leurs force pour tenir et allez de l'avant! 'An lannin non celmen lavé lot ;;min oci tchinbé lot!!" super fort!
Pourvu que sa dure longtemps
Mango.D

9 appréciations
Hors-ligne
très jolie témoignage quel force quelle courage d'affronter de surmonter tout ceci en plus avec ton jeune âge je dis bravo. tu es passé par des moments douloureux tu as du faire des choix chose qui n'est pas toujours été évident mais tu y a cru et je t'en félicite. et pourvu que sa dure.....

17 appréciations
Hors-ligne
j'aime je valide!

29 appréciations
Hors-ligne
WOoawwhhh je suis touché quel beau témoignage... moi je désespére de trouver l'Ame SSoeur ssnfff mais je suis content pour toi

96 appréciations
Hors-ligne
hello cxavi! je te félicite pleinement pour ce que tu as fait!! enfin un mec qui à eu le culot de voir la vie , la vraie en f ace et bien je te tire mon chapeau pour tout ça!! une chose ne revient jamais en arriere car tu as fait le bon et tres bon choix et j espere que bpc d homos vont lire ton sujet et faire le même chemin ....dE TOUT COEUR JE T EMBRASSE TRES FORT et beaucoup de bonnheur avec ton kokin; TAHITIAN
HELLO LES KOKINS

96 appréciations
Hors-ligne
Vraiment je suis heureux pour des mecs comme cela c est trop cool !!!!!
HELLO LES KOKINS

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4220 autres membres