KBZ : Le Réseau KOKIN France OutreMer

KBZ : Le Réseau KOKIN France OutreMer

notre passé nous déterminerait-il également ?

19 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Il y a déjà quelques semaines je m'interrogeai sur le fait que l'homosexualité soit naturelle ou pas... Pour moi la réponse est oui elle est naturelle... j'en ai discuté avec des amis, tous gays et pour certain d'entre eux notre passé détermine énormément notre sexualité...

Donc aujourd'hui je dis naturelle oui mais...

Je vous explique on était 7 autour d'un verre... 2 n'ont rien vécu qui pourrait les faire pencher vers l'homosexualité mais 5 d'entre nous avons vécu une ou plusieurs situations qui selon nous ont favorisé également notre homosexualité il s'agissait d'inceste et/ou de monoparentalité (Mère seule à élever les enfants)...

On cherche toujours une raison à être ce que nous sommes et c'est mon cas... Alors je ne vous cache pas que ça m'aide d'avoir des réponses d'une plus grande échelle qu'autour d'un verre avec des amis/connaissances...

Alors dites moi si vous avez vécu, ou pas du tout, un évènement qui aurait déterminé votre sexualité ?

Merci pour vos réponses.

Kiss à tous

31 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Maxiblack. 
Avant je pensais fermement que l'homosexualité tenait plus de l'acquis que de l'inné.  Effectivement,   moi aussi,  j'ai en mémoire des faits qui ont pu orienter ma tendance sexuelle vers les garçons. je vous en donnerais 2 exemples plus loin... 
Aujourd'hui,  des études sérieuses ( chercher notamment Jacques Balthazar) remettent en cause l'orgine purement culturelle ou éducative de l'orientation sexuelle.
L'homosexualité aurait également une origine bio génétique.  Le "gène gay" existerait donc.
Si cette théorie est vraie et déterminerait également l'orientation sexuelle,  le contexte dans lequel évolue l'enfant serait également à prendre en compte.  le fait d'élever un garçon comme une fille et vice versa y est aussi pour beaucoup. 
Pour ma part,  je suis issu d'une famille très nombreuse avec bcp de frères et une soeur.  Ma soeur qui est plus âgée que moi m'a souvent répété que ma mère voulait vraiment une fille et qu'elle m'a élevé comme tel. Ménage, vaisselle,  cuisine,  repassage couture etc, j'ai tout connu alors que mes autres frères non. Eux ct plutôt bricolage avec papa et foot.
Les 2 faits dont je me souvienne qui ont forgé ma sexualité :
1. J'avais un cousin du côté de mon père,  il était indien à 100 %, et je le trouvais tellement beau avec ses traits fins, ses cheveux jusqu'aux épaules.  On devait avoir 4-5 ans. On se voyait que pdt les vacances scolaires. Je voulais secrètement me marier avec lui. Mais je le voyais plus comme une fille et moi le mec. Il ne s'est jamais rien passé entre nous. 
2. L'autre point est plus traumatisant pour moi.
A l'époque,  mon père avait une exploitation sucrière et un de mes oncles venait travailler pour nous la semaine. C'était un black du côté de ma mère. Il dormais chez nous la semaine. 
Son emploi du temps de la journée que je connaissais par coeur,  se terminait toujours par une douche au tuyau d'arrosage dans un petit coin de la cour dédiée à ça. Je ne sais pas si c'était mon jeune âge ou la réalité,  mais mon oncle possédait, pour mes yeux d'enfant un sexe énorme et très long qui allait de paire avec un corps baraqué de travailleur de la terre. Je prenais un plaisir à me retrouver au moment où il prenait sa douche, souvent dans les parages. Bien sûr il se douchait le plus souvent en slip  qui cachait rien de ce qu'il y avait dedans. 
Je me regalai du spectacle,  très honteux bien sûr, et j'attendais toujours le moment où il changeait ses sous vêtements pour voir cette trompe d'éléphant se balancer sous mes yeux. 
Mon amour des gros kiki (et l'envie d'être fille) vient certainement de là.  .  lors de mes premières masturbations, vers 15 ans, il avait disparu de notre vie, mais c'est sur lui que je fantasmais. Moi fragile et lui sauvage et bestial
Lorsqu'il ne venait pas travailler pour X raisons, j'étais malheureux. Je voulais aussi me marier avec lui lol.
Mais ct bcp plus tard, vers 8-12 ans. Il ne s'est jamais rien passé non plus avec mon oncle. Heureusement. Lol. 
Aujourd'hui,  je suis gay versatile,  ex bi. Ça concorde bien avec ce que j'ai vécu. Cqfd.  .

Dernière modification le mercredi 29 Avril 2015 à 09:22:14
Black-alain

39 appréciations
Hors-ligne
Bonjour à tous
Pour ma part je pencherais plus pour l'acquis , j'ai de sérieux doute sur le "gène gay"  . Le problème etant qu'il y a autant : " de causes d'homosexualité " qu'il y a d'individus .Vouloir réduire autant de situations à un seul dénominateur commun me paraît fort prejudiciable . Il n'en reste pas moins vrai cependant que l'enfant que nous avons été , reste une page vierge , sur laquelle tout traumatisme ou  tout événement heureux reste gravé , de façon consciente ou pas. L'enfant etant un :  "pervers polymorphe" selon Freud peut rester bloqué à tel ou tel stade de son évolution (cela serait trop long à developper ici.....!) 
   A cela il faut ajouter que la sexualité à mon avis n'a pas de "genre" déterminé , ce sont les groupes sociaux qui determinent ce qui est permis ou pas.Les interdits ne sont pas "naturels" ils proviennent  d'un ensemble de règles ecrites ou pas qui régissent le "vivre ensemble". Ainsi certains groupes sociaux ne font pas de l'homosexualité un problème ce n'est au pire qu'une etape dans la construction d'un individu , ce sont souvent les sociétés occidentales (mais pas que...) qui en imposant leur mode de vie ont fait de ce "non evenement" un problème voire un crime. Pour  en revenir au sujet proprement dit je dirais que souvent ,mais pas toujours ,notre passé determine notre avenir

Dernière modification le mardi 28 Avril 2015 à 13:03:49
Sham

39 appréciations
Hors-ligne
 P.S: Devrais je ajouter et ceci sans flatterie aucune, que black alain me semble etre un echantillon de ce que j'appellerais une "sexualité décomplexée" qui s' adresse à l'un ou l'autre sexe selon affinité du moment.
  Car je reste persuadé, que nous avons (peut etre pas tous..il ne faudrait pas generaliser...) des phases , mais "ça" c'est un autre débat qui deborde sur un autre sujet que je n'aborderai pas ici
Sham

31 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Shambleau et tous les kbziens. 
Effectivement,  je suis décomplexé car enfin je suis en paix avec moi même.  
Et pour faire un lien avec le sujet initial, je me disais que finalement aujourd'hui il m'importe plus de savoir pourquoi ou par quel moyen je suis devenu gay. Tant que j'en souffrais parce que mes attentes étaient en désaccord avec ce que je vivais, je voulais plus ou moins savoir,  aujourd'hui je suis heureux avec un garçon, mon milieu l'accepte,  ma famille aussi, donc je me sens moi et c'est tout. Sans étiquette .
Mais ce côté décomplexé n'est que dans les mots ici. Merci Kbz pour ça. Dans la réalité elle est cadrée et reste dans notre couple.  
Cordialement 
Black-alain

39 appréciations
Hors-ligne
@ black alain
par sexualité décomplexée , je n'entendais pas sexualité débridée mode:" a la ka tou alé " entendons nous bien .Il s' agit d'une sexualité qui s' adresse à l'un ou l'autre sexe sans discrimination .en mode partenaire unique ou pas.
P.S. Au risque de radoter Big up...! à Maxiblack. .pour ses sujets

Dernière modification le mardi 28 Avril 2015 à 15:24:41
Sham

31 appréciations
Hors-ligne
Un big up c'est vrai à Maxiblack,  ca nous donne l'occasion de débattre de sujets intéressants. 
Shambleau,  lis mes posts sur le sujet "compliqué ", pour moi mon choix est fait,  je ne suis pas bi, mais gay.  Car même si j'ai aimé la kokote lol, je mettrais pas mon couple en péril pour ça. Lol. 
Qui dit bi dit d'un côté et de l'autre. J'ai du faire un choix, on ne peut pas tout avoir dans la vie dans certains domaines.  
Kiss à tous.

Black-alain

39 appréciations
Hors-ligne
@blackalain Mes propos je sais peuvent être confus parfois .J'ai employé le mot phase parce que pour moi il englobait plusieurs cas de figure .Il y a des phases passagères  avec  aller retour ,pour exemple je citerai les phases de lune et il y a des phases definitives et je citerai les phases de maturation d'un fruit , etant bien entendu qu'un fruit mûr ne redeviendra pas vert .les différentes phases se succedent mais font bel et bien partie du cycle de vie de ce fruit .Esperant avoir eclaici mon point de vue 
Cordialement
Sham

31 appréciations
Hors-ligne
Lol, non en fait tu m'as plus embrouillé mdr. Mais Tkt j'avais compris l'essentiel de ta pensée
Kiss. 
Black-alain

39 appréciations
Hors-ligne
Desolé en fait il est assez difficile pour moi, de résumer ma pensée en quelques mots ce n'est pas comme dans une discussion ou ton interlocuteur peut demander ou apporter lui meme des precisions sur le sujet
Sham

31 appréciations
Hors-ligne
Je te taquine  
Black-alain

39 appréciations
Hors-ligne
Pas de souci ..!
Sham

19 appréciations
Hors-ligne
Je vous adresse à tous un big up particilierement @shambleau@ et @blakalain@ je pense qu'il faut vous féliciter car vous donner un sens très sérieux aux sujets que j'ouvre et c'est important pour moi... mon style de vie est très compliqué c'est agréable de trouver des personnes disponibles à discuter sur des sujets qui me touchent

31 appréciations
Hors-ligne
C'est avec plaisir Maxiblack.  Un big up également à kariboyz qui nous permet d'avoir ce forum pour nous exprimer,  ça fait du bien, car on a tous plus ou moins des vieux démons qqpart. .  
Black-alain

3 appréciations
Hors-ligne
Je déterre peut-être le post...
Pour moi de mon côté je pense que c'est inné. Je me suis beaucoup posé de question sur cet aspect par rapport au fait que la majorité de mon entourage parlait de phase, de vice, de passager.
Pour moi deux événements marquants:
- au CP j'étais amoureux secrètement d'un ptit garçon de l'autre classe je me rappelle l'avoir dit à mon jumeau et il m'avait dit beurk et je crois que j'avais pas dit plus. Mais secrètement je l'aimais. Ça me fait sourire maintenant.
- au collège on allait dormir parfois avec mon frère chez un pote dont la famille avait beaucoup plus de sous que nous et ils avaient canal sat et un super grand écran : waouw !!! Leur parents dormais profondément et on regardait XXL et on se masturbait à 4 (avec le ptit frère du pote en question). Au bout de 3 fois de cette expérience avec eux je me suis rendu compte que c'était leurs bites qui m'excitaient et j'ai su...

Mais après j'ai arrêté de me poser ces questions. Je regarde plutôt qui je suis et où je vais.
A l'époque j'avais lu un article scientifique d'un labo je crois scandinave, je ne me rappelle plus. En résumé l'homosexualité était bien bio-génétique par rapport aux récepteurs à phéromones. Je ne me rappelle plus exactement mais il était question que les homos étaient réceptifs aux phéromone du même sexe lié à des récepteurs à phéromone différents absents chez les hétéro ou que les phéromones du même sexe déclenchaient un stimuli alors que ce n'était pas le cas chez les hétéros.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4219 autres membres