KBZ : Le Réseau KOKIN France OutreMer

KBZ : Le Réseau KOKIN France OutreMer

Séropositif

11 appréciations
Hors-ligne
Bonjour, Docteur
je suis séropositif depuis décembre 2013, j'ai tous les examens , cd4, hepatite, etc, tout était normal, mais depuis je ne suis pas encore sous antiretro car il m'a été dit que dès que je commence je ne dois plus arrêter. J'ai un métier qui me faisait voyager c'est pourquoi j'ai évité de commencer mais maintenant je suis plus stable.
Mon problème c'est que parfois je ressens dans mon corps des picotements, des sensations de brûlures, de la fatigue, est ce que je ne risque rien en attendant encore.
MERCI A VOUS

64 appréciations
Hors-ligne
bjr roony2
quelle était ta question par rapport à ta maladie ?
raconte nous comment tu as contracté cette maladie
cldt
KBZ
KBZ - LE RESEAU KOKIN OUTREMER

11 appréciations
Hors-ligne
Fatmarco, moi j'apprécie ton intervention, je crois que je n'ai pas été très clair,
c'est bien ça ma préoccupation! merci!

KBZ, j'avais un partenaire séropositif sans le savoir on est sorti ensemble pendant 3 ans et on faisait déjà l'amour sans préservatif et à la suite de problèmes on s'est séparé quand j'ai su mon statut. J'ai détaillé beaucoup plus dans le forum. merci
MERCI A VOUS

1 appréciations
Hors-ligne
Slt roony 2.

A mon avis je pense que tu devrais commencer ton traitement.
Plus tôt tu commenceras ton traitement plus tot ta charge virale baissera rapidement et tres vite tu redeviendra indétectable.

Certes au début du traitement tu auras des effets secondaires mais sa passera très vite.

A la longue tu te sentira moins fatigué.


11 appréciations
Hors-ligne
merci, je refais mes examens totalement à partir de vendredi, j'ai rdv avec le medecin, merci leeroy 95
MERCI A VOUS

19 appréciations
Hors-ligne
Salut Roony 2,

Moi je t'admire de venir en parler ici.

.../...

Bon courage... N'hesite pas tu sais ou me trouver si tu veux parler

Dernière modification le mardi 07 Avril 2015 à 11:59:05

40 appréciations
Hors-ligne
ton médecin traitant en dit quoi? perso, je pense que si tu es infecté, il faut commencer à prendre ton traitement, après je ne suis pas médecin, alors je te recommande vivement de demander l'avis de ton médecin
Live fast, Die young, it's my choice

0 appréciations
Hors-ligne
C'est le spécialiste (infectiologue) qui te suit qui décide de la nécessité ou pas de débuter un traitement anti-rétroviral.

S'il ne te l'a pas proposé c'est qu'il avait des critères pour prendre cette décision.

Il faut cependant assurer le suivi qu'il te propose.

Tant mieux si tu n'en a pas besoin pour le moment.

1 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Je suis séropositif depuis juste le mois de mai. Lors de mon test de confirmation, j'ai pu constaté grace aux resultats qui en sont ressortis que j'ai pu attraper le vih 1 semaine avant d'avoir fait le test rapide que proposent les associations.

J'avais vu un médecin (qui se charge de moi sur ce sujet) en début de semaine, 1 semaine après avoir fait le bilan sanguin. Il m'avait annoncé que tout était normal par rapport à ma charge virale etc. De mon coté je me dis que c'est assez sympas d'entendre ca parce que vu que je vis chez mes parents et que je déménagais bientot, j'allais avoir le temps de m'organiser pour trouver une solution pour dissimuler le traitement dans mes affaires. Sauf que quelques jours plus tard (en fin de semaine précisément) le cabinet m'appel pour me dire que le médecin a un besoin urgent de me voir. Moi sur le coup je me suis posé plein de questions mais je trouvais plus de questions que de réponses en faite parce que ca ne m'était jamais arrivé et bien entendu je le souhaite à personne afin que les recherches se terminent sur une solution pour arreter tout ca.

Bref du coup je suis allé voir le médecin qui m'a dit que j'étais en primo-infection et qu'il fallait que je prenne le traitement dès le jour même.

J'avais beaucoup de souci par rapport à la sécurité sociale du coup je savais vraiment pas comment il faut que je m'organise par rapport à tout ca.

Quand j'ai appris tout ca, le premier truc que je me suis dit c'est : "et mes partenaires occasionnels / réguliers est ce que je les ai contaminé?"

Au fil du temps j'ai appr!s qu'ils n'avaient rien et j'en était absolument soulagé.

Cela étant le traitement au départ il est assez conséquent en fonction de ce que va prescrire le médecin. J'ai eu 3 comprimés a prendre en 1 prise à un moment de la journée. Fin juin, mes resultats annoncent que la charge virale baise mais très faiblement et c'était inquietant. Du coup on m'a ajouter 2 autres comprimés à prendre en 1 prise. (c'était pendant le ramadan qui a fini recemment d'ailleurs) Donc pendant 15 jours environ 5 comprimés à prendre en 1 prise le soir au repas alors que je suis a table avec ma famille. Je faisais tout pour qu'ils ne voient rien.

il y a 15 jours tout juste, mon médecin m'a annoncé que ma charge virale était indetectable mais en revanche que j'avais une baisse considérable de vitamine et c'était alarmant...

Il m'a fait arreté les 5 comprimés et il a vu mon OUF de soulagement. il l'a remplacé par 1 seul comprimé a prendre en 1 fois.

Les symptomes que j'ai eu avant d'être sous traitement ARV c'était en février, c'était de la fatigue et des coups de froid qui arrivait alors qu'il faisait beau. En reprenant le diagnostic que j'ai pu confirmer en fonction des rapports que j'ai eu (car mes partenaires ont aussi fait leur test et le dernier partenaire que j'ai eu c'était mi-mars, vers le 17 plus précisément et lui il n'a rien) du coup avant le 17 mars je n'avais rien eu).

Au jour d'aujourd'hui, je suis bien dans mon corps et dans ma tête, les médicaments sont pris en charge par la sécurité sociale à 100% et heureusement.

A mes parents je leur dit que c'est un traitement dermatologique que je prend pour en essayer un qui est vraiment plus conséquent.

Pour mes relations, moi qui veux me poser, j'ai un peu de mal car même si je ne parle pas de mon statut, si un jour avec mon partenaire (si ca dure longtemps) il insiste pour le faire sans préservatif (ou que ca arrive par accident) et que moi je ne lui parle pas de mon statut, il va l'apprendre et ca me mettra dans un grand embaras.

J'ai écris tout ca pour faire passer un message :

celui d'encourrager les gens à parler de leur statut car ce n'est pas un sujet tabou sinon on sera vu comme à l'époque où l'on voyait les homosexuels (qu'on continue de voir comme ca dans certains endroits)

Le VIH ne tue pas, j'ai même lu un article qui dit qu'on mettra bientot fin à cette maladie car les recherches avancent bien. Et avant même que je vois ces articles mon médecin me l'a souflé indirectement.

Une chose est sure, c'est qu'il est important de commencer un traitement quels qu'en soient les conséquences et les situation de vie car c'est ce traitement qui va permettre de combattre contre les cellules résistantes où se cache le virus. Plus tot on commence le traitement, plus vite on deviendra indetectable.

Pour conclure, et promis ce sera le mot de la fin, le traitement ARV c'est comme le préservatif ca te protége toi et ton partenaire en plus du préservatif. Une double protéction qu'on se doit de respecter. J'ai lu que le traitement ARV protège à 99,5% alors que la capote c'est entre 95 et 98%


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4171 autres membres